CHARGEMENT

Type à Chercher

ALTERNATIVES QUEER #1 – DÉVIANCES ET UTOPIES A LA QUEER WEEK

Partager

Parce qu’on a tous besoin d’un peu de rainbow dans ce monde cis-hétéro-normé, Beat à l’air lance sa nouvelle rubrique autour des cultures LGBT+, Alternatives Queer. Trans-disciplinaires, poly-valent et pan-média, l’homo-sapiens Anna Justine vous emmène à la croisée des arts, sexualités, genres, réflexions, fêtes et rencontres de tous bords. Et quoi de mieux que la Queer Week pour démarrer cette grande aventure colorée ?

Ah ! Et si certains termes vous échappent, on vous conseille de consulter le lexique de Queer Paris.


La Queer Week, c’est chaque année une semaine de réflexion autour de la diversité des genres et de la sexualité. Chaque année, un programme très chargé, avec conférences, discussions, performances, fêtes… à retrouver ici, ou sur Facebook.

Un emploi du temps toujours très dense, et on a toujours envie d’assister à un milliard d’événements, mais comme on n’est pas sérieu.x.se, chaque année on se réveille trop tard, on oublie de s’inscrire aux ateliers, et on réalise le lendemain que, non, cette conférence à laquelle on voulait ABSOLUMENT assister, ce n’est pas ce soir, c’était hier ! Alors cette fois-ci, on ne se fera pas avoir par notre procrastination pathologique. On a réservé notre semaine, dit au travail qu’on avait un « problème familial » à régler, dit à la famille qu’on était en séminaire pendant les sept jours, et on s’est mitonné un planning bien rempli !

(Il s’agit bien sûr de notre sélection à nous, donc n’hésitez pas à éplucher le reste des activités pour trouver l’atelier ou la conférence qui répondra à vos désirs les plus profonds !)

 

Le vendredi 16 mars :
Thème : Défaire les récits dominants
Au programme : Tables rondes, comédie stand up, soirée d’ouverture

Où serons-nous ? Aux tables rondes à La Colonie.
Pourquoi ? Pour commencer cette Queer Week de manière studieuse et se donner l’impression de mériter la fête du soir
Puis… A la soirée d’ouverture à La Station.
Pourquoi ? Parce qu’en vrai, on n’attend que ça depuis… trop longtemps ! Pour tout le line-up qu’on connait bien, et qui nous connait bien, et qui sait toujours nous faire remuer joyeusement.

Le samedi 17 mars :
Thème : Défaire les récits dominants #2
Au programme : Conférences, discussions, randonnée, performance

Où serons-nous ? A la randonnée queer.
Pourquoi ? Parce que le concept nous plait beaucoup, parce que redécouvrir Pigalle avec un filtre arc-en-ciel ne peut qu’être bien, et surtout pour se remettre des abus de la veille !
Puis… A la discussion à propos de la Mutinerie.
Pourquoi ? Parce que c’est un de nos bars préférés à Paris et qu’on a envie d’en savoir un peu plus sur l’envers du décor…

Le dimanche 18 mars :
Thème : Éros et Thanatos
Au programme : Conférence, performance, sieste érotique et sex-party

Où serons-nous ? Dur de choisir entre la sieste érotique et la performance participative à la Folie, mais puisque nous n’avons pas encore le don d’ubiquité (hélas ! ), nous irons passer l’après-midi à Mains d’œuvres et ferons un petit somme sur des récitations érotiques.
Pourquoi ? Pour tout ! Et parce qu’il nous faudra être en forme pour la suite…
Puis… à la Drama : soirée Q en non-mixité. Attention, mecs cis, s’abstenir, ce n’est pas pour vous !
Pourquoi ? Mais enfin, petits indiscrets, ça ne vous regarde pas…

Le lundi 19 mars :
Thème : The Queer limit of memory
Au programme : Conférences, table ronde, atelier, performance

Où serons-nous ? A l’atelier Mnemosex.
Pourquoi ? Parce que faire mémoire avec nos sex-toys et autres objets de désir nous paraît être une bonne manière de passer son lundi après-midi.

Le mardi 20 mars :
Thème : Smells like feminist spirit
Au programme : Table ronde, conférences, atelier de lecture

Où serons-nous ? A l’atelier de lecture autour de Qwo-Li Driskill, puis à sa visio-conférence
Pourquoi ? Parce qu’on a toujours besoin d’un peu de poésie dans ce monde de brutes, comme dirait l’autre. Et parce que les voix des nati.f.ve.s américain.e.s ne sont que trop rarement entendues et leurs cultures trop peu représentées, du moins autrement que dans Pocahontas ou les films de John Wayne.

Le mercredi 21 mars :
Thème : Cyborg et body hacking
Au programme : Conférences, atelier, projection

Où serons-nous ? A la journée autour de la figure de la.e cyborg.
Pourquoi ? Parce que le concept de hacking féministe/queer nous émoustille, et qu’on a franchement envie de se remettre aux jeux vidéos!

Le jeudi 22 mars :
Thème : Utopies et futurités queers : now future ?
Au programme : atelier et conférence, courts-métrages

Où serons-nous ? A l’atelier autour des créatures utopiques.
Pourquoi ? « Si tu as toujours rêvé d’imaginer les aventures érotiques, philosophiques et déviantes de l’Imperator Furiosa et d’Ellen Ripley «  … Y a-t-il vraiment besoin d’une autre raison ?
Puis… A la projection de queermétrages.
Pourquoi ? Parce qu’on a bien mérité une petite soirée ciné avec tout ça !

Le vendredi 23 mars :
Thème : Échanger pour résister
Au programme : Table ronde, discussions, conférences

Où serons-nous ? Un peu partout ! D’abord à la discussion autour de la santé mentale, puis à la conférence sur les parcours trans et enfin à celle sur la bisexualité.
Pourquoi ? Pour être honnête, d’abord parce qu’on se sent concernés par tous ces sujets, mais surtout parce que ce sont trois enjeux importants, souvent mal traités (maltraités ? ), et que l’on fait confiance à la Queer Week pour faire les choses comme il faut.

Le samedi 24 mars :
Thème : Queer zine fair + clôture
Au programme : Queer zine fair x tattoos x Queer chevelu, contes pour enfants, soirée de clôture

Où serons-nous ? On ne sait plus où donner de la tête, on veut tout faire ! On a même réquisitionné notre petit frère pour avoir un prétexte pour assister à la lecture de contes !
Pourquoi ? A la Queer zine fair pour refaire notre zinothèque et redécorer nos toilettes avec de nouvelles repros, aussi parce que ça fait trop longtemps qu’on ne s’est pas fait encré la peau. Puis soyons honnête, notre coupe de cheveux à franchement besoin d’être rafraîchie !
A la lecture de contes pour initier la.e petit.e frère/sœur à d’autres récits que les princesses Disney et Cars.
A la soirée de clôture parce que… Franchement, il y a vraiment besoin de vous donner une raison ?

Tags:
X