December Podcast by Modig

December Podcast by Modig

Modig Beat à l'air

C’est le rendez-vous habituel de chaque fin de mois pour découvrir des artistes talentueux.

C’est avec Modig, que nous continuons notre concept 1mois, 1dj, 1 interview.

Enjoy !

////FR/////

Salut Modig, merci de bien vouloir répondre à nos questions ! Première question assez classique, peux-tu te présenter à nos lecteurs qui ne te connaissent pas encore ?

Salut, je suis Modig, DJ et producteur installé à Berlin. Je fais de la musique depuis longtemps et j’ai commencé ce projet en 2013.

Raconte-nous ton histoire : ton point de départ et comment tu en es arrivé là ?

Avant Modig, je jouais dans un groupe qui s’appelle Grey Television et après quelques années, j’ai décidé de suivre une autre voie, j’ai donc démarré le projet Modig. Après plusieurs sets avec Duke Dumont, Sohn et Hudson Mohawke, le Oya Festival m’a invité à jouer en Norvège. Ensuite, c’est Axwell qui m’a proposé de venir mixer à Stockholm, une superbe opportunité ! Ce qui est génial est de jouer tes propres morceaux et de voir la réaction des gens, c’est à chaque fois différent et super excitant.

Tu as joué cet été avec Ben Klock à Barcelone au Hyte Festival, qu’est-ce que ça fait de rencontrer un DJ aussi talentueux et renommé ?

Quand mon manager m’a appelé et m’a demandé si j’étais dispo pour jouer avec Ben, j’ai d’abord un peu paniqué. Je suis sa carrière depuis qu’il a sorti « One » sur Ostgut Ton (label du Berghain ndlr.), c’est un mec génial, super sympa et ouvert d’esprit. Je jouais avant lui, et quand mon set fut terminé on s’est serré la main, je n’oublierai jamais cette poignée de main qu’il m’a donnée.

Les trucs, lieux, sons, personnes qui influencent ton travail ?

Je pense que tout ce qui m’entoure influence mon travail, mes amis, les livres que je lis, les soirées auxquelles je vais…

Ce sont aussi les moments de silence, où je peux m’arrêter de penser, remettre les choses dans l’ordre. Tout compte fait, je pense que la vie elle-même est une dynamique de création

Tu as récemment remixé « Every Other Freckle » de Alt-J. Quelle est selon toi la principale difficulté de cet exercice ? Son principal intérêt ?

Je pense que c’est difficile d’arriver au point où tu es pleinement satisfait de ton remix, peut-être même qu’on n’y arrive jamais. Ce qui est encore plus dur c’est de trouver le moment où tu dois t’arrêter. Le remix pour Alt-J était particulier parce que j’aime vraiment ce groupe, et j’ai essayé de raconter ma propre histoire pour ce morceau, ce que je ressens quand je l’écoute.

Berlin a toujours été considéré comme l’Eldorado de la techno, comment vois-tu la ville maintenant ?

Je pense qu’on peut vraiment y puiser ce dont on à besoin pour s’exprimer si on fait l’effort, ça peut être une véritable « Cambrigde University » de la musique si tu vas dans les bons endroits.

Ton/tes club(s) préféré(s) ?

En ce moment j’aime beaucoup le Berghain pour m’échapper et tout oublier, mais aussi le Prince Charles parce que la musique y est toujours différente. Je pense que c’est important de rester ouvert d’esprit parce qu’il y a énormément de bonnes petites salles avec de l’excellente musique, un peu comme le Loftus Hall.

Un morceau que tu aimerais partager avec nous ?

La première sortie de Lando sur son propre label (Myth Music, ndlr.) qu’il dirige avec Aaron (Baron Castle), elle s’appelle « I can see it in you », j’adore ce morceau !

https://www.youtube.com/watch?v=mIhRPfr2YOA

Une exclusivité ?

Il faut absolument que vous écoutiez « Unten » de Fjaak (sortie prévue le 16 janvier 2015 chez 50 Weapons, ndlr.), mon pote Victor de chez Monkeytown m’a fait écouter plusieurs de leurs sons, je crois que la sortie est prévue en janvier, un putain de morceau !

http://50weapons.com/releases/view/137/fjaak/50weaponsxtr04-oben-unten

Tes futurs projets ?

Je vais sortit sortir mon premier EP et pas mal de dates. On verra bien comment ça se passe !

 

///////ENG/////////

Hello Modig, thank you for answering our questions! Classic first question, could you
introduce yourself for our fans who don’t know you yet?

Hi I am Modig, I am a dj/producer living in berlin and I make music for a while and I started this project in 2013.


Tell us your story: how did you start and how did you get to this point?

Before Modig, I played in a band called GREY TELEVISION, after a few years I decided to go a second way, so I started Modig, after playing some sets with Duke Dumont, Sohn and Hudson Mohawke, the Oya Festival invited me to play a show in Norway. After that Axwell invited me to come to Stockholm to play a show there which was a great option. It’s wonderful to play your own tracks and see people’s reaction to it, always new, always exciting.


You played this summer with Ben Klock in Barcelona for the Hyte Festival, what’s your
feeling about meeting such a talented and famous DJ?

When my booker called me and asked if I am free to play with Ben, I was freaking out a bit. I am following his musical career since he released « One » on Ostgut Ton (Berghain’s label, editor’s note), he’s a great guy, super friendly and open minded, I was playing before him and when my set was done, he shook my hand, I will never forget this handshake.


The things, places, sounds, people that influence your work?

I think everything around me has an effect on my work, my friends, the books I am reading, the parties I am going to…

But it’s also the silent moment in which I can stop thinking, bring things in order. So all in all life I guess is a great motor 🙂


You recently remixed “Every Other Frecle” for Alt-J, what’s for you the main difficulties
and interests of remixing?

I think it’s hard to come to a point where you are totally satisfied with it, maybe impossible but it’s hard to find the point to stop. The remix for ALT-J was special for me because I like that band a lot, and I tried to tell the track in my own story, how I feel when I am listening to it.


Berlin has always been seen as the Eldorado of Techno, how do you see it now?

I think it’s a town where you can educate yourself quiet well if you want to, it can be a musical “Cambridge university” if you choose the right clubs.

Your favourite club(s)?

At the moment I like Berghain a lot to get lost in a moment but also Prince Charles because the type of music is always changing, I think it’s important to keep your eyes open because there are always nice small rooms with great music, so maybe also something like Loftus Hall.

A track you’d like to share with us?

That would be Lando’s first release on his own label(Myth Music, editor’s note) that he’s been running together with Aaron (Baron Castle) it’s called « I ca See it in you » love this one.

http://www.youtube.com/watch?v=mIhRPfr2YOA


An exclusivity?

You definitely have to check out the Fjaak’s track “Unten” (which will be released the 16th, January 2015 on 50 Weapons, editor’s note) my friend Victor from Monkeytown showed me some of their stuffs, I think the new record will be out in January, definitely a banger track.

http://50weapons.com/releases/view/137/fjaak/50weaponsxtr04-oben-unten


What are your future projects?

I will release my first record and play a lot of shows. Will see what’s going to happen.

PAUL SINH

Previous FUNKY NEW YEAR ! spécial MOTOWN - Divan du monde - 31.12
Next CLARITY - INFINITE LP - SAMURAI MUSIC

About author

You might also like

Électro 0 Comments

DIMENSIONS FESTIVAL 2016 : PREMIERS NOMS

On les attend chaque année comme nos cadeaux de Noël, voici enfin les premiers noms du Dimensions Festival 2016. Pas de réelle surprise pour cette première liste, avec les incontournables

Électro 0 Comments

VINYLS OF INTEREST – 006

Les résidents Pal Cosmo et Paul Sinh vous proposent leurs coups de cœur du mois résumés en quelques lignes avec une petite illustration sonore, afin de vous mettre l’onde au tympan et

Sorties du mois 0 Comments

LES SORTIES DU MOIS – FEVRIER 2017

Beat à l’Air vous présente chaque mois les sorties coup de cœur de la rédaction ! Des must-have pour vos oreilles aguerries ! Avec les beaux jours qui reviennent (ou presque), nous