ITW : Sylab aka Vincent Vidal  [BP]

ITW : Sylab aka Vincent Vidal [BP]

Vincent Vidal est un dj parisien qui effectue ce métier depuis dix ans. Il a vu la nuit parisienne évoluée et jouit d’une extraordinaire connaissance musicale.

Bonjour Vincent, peux-tu nous raconter ton parcours ?  

Avant de faire de la musique, je tournais beaucoup en club sur la région parisienne, mais il n’y avait pas beaucoup de lieux. On allait surtout à L’Enfer devenu Red Light qui proposait des lines up hallucinantes ainsi que les soirées gay, car c’était les seules à proposer des soirées avec des sonorités qui nous convenaient. À cette époque on voyait surtout les mecs du label Courtoisie ou de La Vie En Rose et des fois David Guetta mais il faisait dèja de la merde à cette époque.

Après ça, j’ai commencé à acheter mes premiers vinyles, premier matos et c’était parti je n’aurais jamais pensé que cela allait devenir mon métier.

Quelles furent tes premières expériences ? 

Je m’en souviens comme si c’était hier. Je jouais dans un bar défraichi de Paris qui faisait peine à voir. La patronne criait tout le temps CHEVRE CHAUD CHEVRE CHAUD cela annonçait que le son allait couper, car quand elle servait ses toasts de chévre la sono coupée. Cette expérience fut cocasse mais inoubliable !

Quel fut ton premier titre ? 

As-tu une anecdote à nous raconter ou un moment qui t’a marqué ? 

Euh … j’ai une petite histoire qui s’est déroulée en rentrant du Sonar. Nous avions une escale en Chine car nous jouions deux dates là-bas. Lors de la deuxième date et alors que nous n’avions pas dormi notre manager nous dit : on va sur la muraille de Chine. Ni une ni deux on a pris notre pack de bières, après plusieurs heures de routes nous sommes enfin arrivés. Malheureusement, la muraille était fermée. Mais, à force de détermination nous avions réussi à soudoyer le gardien. Mais pas question pour lui qu’on prenne l’ascenseur mais le jeu en valait la chandelle. Au bout du chemin, nous étions une bande de potes seuls sur la muraille de Chine à mater et à kiffer le coucher du soleil.

Au retour de ce voyage, on a rencontré un manager espagnol qui reconnu Paul Ritch et qui nous booka pour plusieurs dates. Ce voyage restera gravé dans nos mémoires.

Quel sont les cinq titres que tu affectionnes le plus en ce moment ? 

Quel visuel t’as le plus marqué ? 

Marcel Fengler – Frantic EP

Quel est ton dernier vinyle acheté ? 

Surgeon – Floorshow ( Part 1.2)

Previous Débroui-art : La Baraque - 06.07.13
Next KATAPULT SUMMER BOAT. BINH-NORM TALLEY-MZKBX-WIZAROID

About author

You might also like

Report 0 Comments

[REPORT] Arabic Sound System X Institut du monde Arabe

Vendredi 21 février était la nuit qu’avait choisi Arabic Sound system pour nous réunir à l’institut du monde arabe afin de savourer plus de 7h de gros son offert par

Électro 0 Comments

MORITZ VON OSWALD TRIO – SOUNDING LINES LP

Les noms sur la pochette sonnent un peu comme une Dream Team. Moritz Von Oswald Trio s’invite une fois de plus chez le label Honest Jon’s, accompagné cette fois-ci d’un

Report 0 Comments

[REPORT] WET FOR ME – KNIFE FIEVER EDITION – LA MACHINE

Si vous connaissez la Wet for Me, vous savez à peu près à quoi vous attendre : beaucoup, beaucoup de femmes, de la très bonne musique, une ambiance qui déchire tout