P-TOWN – JAZZY BAZZ 1st LP

Hier soir, le PSG s’est imposé face à Chelsea en Ligue des champions, l’occasion pour nous de vous parler du plus « ultra parisien » des rappeurs français, le dénommé Jazzy Bazz qui le 26 février dernier a enfin lâché le très attendu « P-Town », son premier album directement propulsé en tête d’iTunes lors de sa sortie et qui sera en concert le 28 avril à la Maroquinerie.

Quand on dit Jazzy Bazz, généralement la première chose qui vient à l’esprit des gens, c’est « Aaah, ouais, le mec chauve du Rap Contenders ». Il est vrai que Jazzy Bazz a fait du sale lors des Rap Contenders avec des punchlines désormais entrées dans le panthéon du RC (cc « Vercingétoriiiiix ! »).

Jazzy Bazz c’est tout d’abord l’un des membres le plus charismatique de «L’entourage » et de la « Cool Connexion », mais c’est surtout l’une des plumes les plus acérées et techniques du rap français actuel maniant les punchlines et les rimes multi-syllabiques avec le talent d’un samouraï dans son dojo. On lui doit déjà un premier EP « Sur la route du 3.14 » où figurent ses classiques comme « 64 mesures de spleen » ou encore « Ce putain de jazz », où il sample avec talent « Careles whisper » de George Michael.

« Ne te vante pas de ta technique, du prestige de ton maitre ou de la perfection de ton style. »

Aujourd’hui, il revient avec « P-Town » et il est toujours autant assoiffé de rimes et de spleen, composé de 3 featuring dont le très lourd « Lay back » avec Freddie Gibbs (en concert le 1er juin au Trabendo) et de 12 tracks solo puissantes, articulées comme une dédicace constante à Panam’. On commence par « P-Town », puis au milieu de l’album, on retrouve « Ultra Parisien » et on finit l’album avec  « Fluctua Nec Mergitur ».

« C’est pas l’Apocalypse, mais le présent est lugubre
, J’suis tellement loin, j’suis nostalgique du futur »

Un 1er album autoproduit composé de 15 titres puissants au flow, au style et à la punchline aiguisée qui mêlent ancienne et nouvelle école du rap. Le traitement du son, les samples et les choix de tempos sentent bon le rap des années 90, mais le mixage, lui, est tout à fait actuel et moderne. Avec « P-Town » et le fait que l’album soit autoproduit, Jazzy Bazz se donne les moyens de ne faire aucune concession sur ses choix artistiques, défi réussi car l’album est clairement pointu techniquement.

Allez au plus vite checker le nouvel album de Jazzy Bazz et surtout venez à son concert le 28 avril à la maroquinerie car comme on disait à l’époque du Rap Contenders, ça va être « Genre Historique !!! ».

Event facebook:
28 avril 2016 à la Maroquinerie

Jazzy Bazz : « P-town » (Grande Ville Records)
Album sur itunes

Page Facebook:
Jazzy Bazz

Previous [REPORT] "Vryche Basement" 5 Mars 2016
Next SUPREME DÉBARQUE À PARIS !

About author

You might also like

Électro 0 Comments

Santé – Interview

  Avant son passage et à l’occasion de sa venue ce soir au R Pigalle, Santé a accepté de répondre à nos question. Question plutôt classique pour commencer, pourriez-vous vous

LE N.A.M.E FESTIVAL SE DÉDOUBLE POUR UNE ÉDITION HIVERNALE

Nous vous en parlions déjà cet automne à l’occasion de la 11ème édition du festival, le N.A.M.E festival est l’un des rendez-vous inéluctable de la scène électronique dans le nord

CHAMONIX UNLIMITED FESTIVAL – 7/11 AVRIL

Chamonix Unlimited Festival. April 7-11 ──────────────────── Programme ci-dessous. Program hereuder. More Details : www.chamonix-unlimited.com ──────────────────── ► Tickets : http://bit.ly/unlimitedtickets ★ Festival Tickets : Bergerie (Thursday) : 20€ / Plan Joran