CHARGEMENT

Type à Chercher

LA SEMAINE ELECTRONIQUE A SCIENCES PO – CONFÉRENCES ET RÉFLEXIONS

Partager

Cette semaine a lieu une série d’événements bien particuliers autour de la musique électronique. Hors des soirées en clubs et autres apéro de la capitale, l’association Soundsystems de Sciences Po Paris organise une série de conférences et de réflexions sur la scène électronique française, et tout particulièrement autour de la French Touch, des années 1990 à nos jours. Au programme de cette deuxième édition : ateliers, discussions, afterwork, débats, performances, projections et bien sûr une grande fête de clôture.

Pour plus de détails, l’événement Facebook de la Semaine Electronique c’est par ici.

  • Lundi 5 mars : Afterwork d’ouverture de la Semaine – au Fluctuat Nec Mergitur.

« Qui sont les nouveaux talents français des musiques électroniques ? », en partenariat avec la web-Radio PWFM.

Plus d’infos, par ici.

  • Mardi 6 mars 2018, 19h15 – Conférence #1 : Marginal et mainstream, un panorama des dynamiques sociologiques dans le monde de la musique électronique – à Sciences Po Paris.

Cette conférence vise à interroger la musique électronique sous l’angle de la sociologie, pour tenter de comprendre les appropriations dont elle a été l’objet par des franges très diverses de la société, ainsi que la diversité de son usage, entre mouvement d’inclusion et création de nouveaux entre-soi. La FrenchTouch, au carrefour entre ces dynamiques, par sa contribution à la popularisation d’une musique et d’une culture à l’époque encore très nettement marginale, offrira une base de réflexion idéale sur le sujet, dont les évolutions plus récentes seront également évoquées. L’événement se tiendra à Sciences Po.

Les intervenants pressentis pour cette conférence sont :

  1. Frédéric Agostini, co-fondateur des soirées Respect, directeur artistique de La Clairière.
  2. Etienne de Crecy, dj et producteur français.
  3. Mathilda Meerschart, co-fondatrice de Possession.
  4. Tommy Vaudecranne, président de Technopol, l’association de défense, d’accompagnement, de professionnalisation et de promotion des cultures, des arts et des musiques électroniques.
  5. Modérateur: Marion Delpech, fondatrice de PWFM.

Plus d’infos, par ici.

  • Mercredi 7 mars 2018, 19h30 – Projection et Débat : French Waves, en présence de son réalisateur Julian Starke ainsi que d’un des artistes présents dans le documentaire (Rone) – au Christine 21.

Ce documentaire, faisant parti d’un grand projet multimédia réalisé par Julian Starke fait le pont entre la techno du début des années 1990 et une nouvelle scène française suractive et surdouée (Jacques, Bambounou, Valentin Stip, Superpoze) adoubée par Laurent Garnier.

La projection, suivie d’un débat entre réalisateur, artiste et public nous permettra d’évoquer et de questionner largement le sujet de la French Touch, ainsi que de de se demander si l’on assiste aujourd’hui éventuellement à la seconde vague de ce mouvement ?

Plus d’infos, par ici.

  • Jeudi 8 mars 2018, 19h – Conférence #2 : Espace(s) & Musique(s) Electronique(s) – à Sciences Po Paris.

Comment la musique influence-t-elle les espaces où elle est jouée ? Comment l’espace influence-t-il la musique ? Comment fêtards, artistes et organisations s’approprient l’espace urbain, ou non. Nous nous interrogerons quant aux différents espaces de la musique électronique : de la teuf au club, en passant par le squat. Nous évoquerons également le phénomène de retour des raves des années 1990 avec de jeunes collectifs mais aussi des pionniers de la French Touch. Ensuite nous parlerons de l’espace urbain au service de la création musicale. L’événement se tiendra à Sciences Po.

Les intervenants pressentis pour cette conférence sont :

  1. Clara Buot, directrice artistique du Rex Club.
  2. Benoît Quignon, (directeur général de SNCF Immobilier, en charge de la valorisation des biens fonciers non utiles au système ferroviaire, à l’origine des projets Station Gare des Mines et L’Aérosol du collectif MU).
  3. Xanaé Bove, réalisatrice de Ex-taz, documentaire sur le Paris Underground du début des années 1990.
  4. Sina Araghi, dj, producteur, co-fondateur de Subtyl, membre de Qui embrouille Qui.

Plus d’infos, par ici.

  • Vendredi 9 mars, 14h et 17h30 – Meet-up : Entrepreneuriat et musique électronique – aux locaux de Shotgun.

Rencontre avec des entrepreneurs dans le domaine des musiques électroniques et de la fête, en partenariat avec We-Start Sciences Po dans les locaux de Deezer. Rencontre avec l’équipe de Shotgun (application en ligne et plateforme de paiement ayant pour objectif de simplifier la vie nocturne dans leurs locaux et office-session.

Plus d’infos, par ici.

  • Samedi 10 mars, 18h : Block Party de clôture – à Communion.

Clôture de la semaine par un moment festif dans un lieu atypique. Au programme : brunch, vente de vinyles, performances artistiques live et autres ateliers seront proposés afin de clore cette semaine en beauté.

Plus d’infos, par ici.

Tags:

Vous aimerez aussi

X