fbpx
CHARGEMENT

Type à Chercher

« LES PASSANTES » DE CHARLOTTE ABRAMOW, LE POÈME VISUEL QUI REND HOMMAGE AUX FEMMES

Partager

Le 8 mars dernier, à l’occasion de la Journée Internationale pour les Droits des Femmes, une jolie surprise a été publiée sur Youtube : Charlotte Abramow, photographe et réalisatrice de 24 ans, met en ligne son clip vidéo, réalisé sur la chanson de Georges Brassens, Les Passantes.


Véritable Ode aux femmes, ce clip met en avant les femmes de tous genres, de tous types et de tous métiers. Charlotte Abramow s’explique sur sa page Facebook en disant : « Aujourd’hui, il est important de mettre en lumière qu’il ne doit pas y avoir de barrières pour la Femme, ni de jugements de valeur portés sur elle ».

Les Passantes, chanté par Georges Brassens en 1972, est avant tout un poème d’Antoine Pol (1888-1971) datant de 1911. Ce poème, qui rend hommage « à toutes les femmes qu’on aime, pendant quelques instants secrets, celles qu’on connait à peine » a été trouvé par Brassens au marché aux puces. Il a ensuite décidé de le mettre en musique. Le chanteur a cependant supprimé une des strophes où Pol parle d’une danseuse afin que, pendant toute la durée de la chanson, chacune de nous puisse s’identifier dans toutes les passantes dont il parle.

Vergeture, règles, rondes, fines, tous les aspects de la femme sont mis en exergue. Ce clip, cru, poétique de 4 minutes 15 nous touche au plus profond de nous-même. La date de sa publication est importante car, rappelons-nous – et je pense qu’il est toujours important de le faire – que le 8 mars, c’est la Journée internationale des luttes pour les Droits des Femmes, reconnu en France depuis 1982.

La date de publication a donc une forte symbolique. Pourtant, peu après sa mise en ligne, le clip se voit censuré au moins de 18 ans par Youtube, en raison de « représentations métaphoriques de vulves ». Suite aux nombreuses réactions la censure a été levée.


Pour en voir plus, c’est par ici.

Mais, en allant regarder les commentaires, curieuse de voir ce que les gens ont pensé de la vidéo, j’ai été complètement choquée : si Le Meufisme, web série féministe, a salué le travail de Charlotte Abramow, d’autres ne sont pas, mais alors pas du tout, du même avis.

 

 

Alors que la réalisatrice considère que « le féminisme est un combat de société pacifique qui nous lie, et non qui nous sépare », des internautes ne se sont pas privés de la traiter de « connasse », de dénigrer « le féminisme actuel » et de l’attaquer sur ces « vagins vulgaires ».

L’artiste belge Charlotte Abramow est réalisatrice mais aussi photographe.
Son sujet favori ? La représentation du corps humain. Et celui de la Femme prend la première place. Son objectif, avec Les Passantes est de la présenter sans donner de jugement de valeurs, en nous montrons comme nous sommes réellement. Les stéréotypes et autres idées reçues n’ont pas de place dans ce clip, et c’est justement ce qui fait sa particularité. C’est sûrement ça aussi, qui choque certains : des femmes désexualisées, naturelles, des VRAIES femmes quoi. Va falloir vous y habituez, les gars.

Pour en savoir plus :
Sa page Facebook
Son compte instagram
Le replay de L’Invité sur TV5 Monde 

Tags:
Article Précédent
X