PODCAST 34 BY DJ PIERRE

PODCAST 34 BY DJ PIERRE

C’est le rendez-vous habituel de chaque fin de mois pour découvrir des artistes talentueux. Ce mois-ci, c’est la légende Dj Pierre du trio Phuture qui a répondu à nos questions et nous a proposé son mix !

////FR////

Salut Phuture, merci de répondre à nos questions ! La première, classique, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs qui ne vous connaissent pas encore ?

Merci d’avoir pris le temps de nous écrire ! A l’origine de PHUTURE, c’est Spanky, Herb J et moi-même (DJ Pierre). Nous sommes connus pour avoir créé la toute première Acid Track, ce qui a lancé la révolution Acid House. Spanky et moi avons récemment reformé le groupe et nous sommes en tournée en tant que PHUTURE Live.

Vous êtes considérés comme un des groupes fondateurs de l’Acid House, en particulier avec le morceau Acid Tracks sorti sur Traxx Records en 1987. Comment en êtes-vous arrivés à créer de telles sonorités à l’époque ? Quelle était votre principale inspiration ?

On a été très influencés par DJ Ron Hardy que nous admirons énormément. Ses sets étaient à la fois osés et très libres. Il mixait certains morceaux que personne n’aurait jamais joués ensemble. Ses sets étaient super énergiques et avaient vraiment une âme. Donc on voulait créer un morceau qui représentait bien ça. Un jour, chez un pote j’ai entendu le son de la TB-303 sur un de ses morceaux (basse-machine anthologique de la marque Roland, ndlr.) et la ligne de basse qu’il avait créée était hyper riche. Ça m’a chatouillé le tympan. Du coup, je lui ai demandé ce qu’il avait utilisé comme matos, et il m’a dit la Roland TB-303 ! J’ai immédiatement appelé Spanky et je lui ai dit qu’il fallait absolument qu’on achète cette machine. C’était le seul qui avait un vrai boulot à ce moment-là. Moi je commençais tout juste à mixer à des soirées à l’arrache et à participer à des compétitions de Djing. Mon pote utilisait la machine comme on est censé l’utiliser normalement, mais moi, dès qu’on a mis la main dessus, j’ai commencé à toucher au potards. Spanky a programmé une boîte à rythme et on a tout simplement improvisé pendant des heures. Acid Track est née la première fois qu’on a touché la TB-303.

Quel a été votre ressenti suite à l’émergence de ce style musical ?

Et bien on n’avait aucune idée du phénomène que c’était en Europe, donc on a pas vécu cette émergence en temps réel. On pensait que c’était juste à Chicago, New-York, Detroit et quelques autres villes. On a complètement raté le Second Summer of Love en Grande-Bretagne (explosion des freeparties dans les années 1988-1989 en Angleterre, ndlr.)… le début de la culture Rave, alors que tout ça c’était grâce à l’Acid House ! Rien que ça c’est hallucinant. En fait c’est un journaliste anglais qui m’a retrouvé à Chicago et qui nous a vendu la mèche. On n’avait aucune idée que Traxx Records exportait des disques outre-Atlantique. Ils étaient connus pour faire ce genre de choses… C’est comme ça qu’on l’a découvert. Mais bon pas de problème. Ça a aidé à faire découvrir ce qu’on a vécu comme une nouvelle étape dans le développement de la musique électronique. L’Acid House est ce qui a permis à la techno, à la house indus, etc. d’exister. Nous étions et sommes toujours tellement émerveillés de ce que tout ça est devenu !

Après le départ de Herb J et Pierre dans les années 1990, qu’est-ce qui vous a motivé à vous réunir à nouveau, DJ Pierre et Spanky, en accueillant un nouveau membre Lothario Lee en 2014 ?

Et bien j’avais un contrat avec Jive Records et j’ai décidé de déménager à New-York. Spanky avait un vrai boulot et Herb n’était pas très actif dans le groupe à ce moment-là. Du coup j’ai demandé à Roy Davis Jr. de prendre ma place et j’ai donné mon accord à Spanky pour qu’ils continuent en tant que Phuture 303. Mais avec les années, on s’est rendu compte que ce n’était plus notre voix, que ce n’était plus nous qui racontions l’héritage et l’histoire de Phuture. Alors mon manager m’a proposé de nous recomposer pour quelques dates, mais ça s’est transformé en une énorme tournée de 2 ans ! On a joué à l’Opera House de Sydney, la Fabric, le Berghain, Glastonbury, Movement Detroit, Weather Festival, Bloc Festival et tellement d’autres dates incroyables. C’est une telle chance de voir l’amour et l’intérêt de nos fans de 20 à 30 ans qui connaissent nos morceaux ! C’est dingue parce que la plupart d’entre eux n’étaient même pas nés quand on les a composés.

Lothario, comment as-tu rencontré Pierre et Spank ?

On a proposé à Rio de nous rejoindre car c’est un formidable musicien. Il peut jouer tous les instruments auxquels tu peux penser. Il est donc l’élément clé de la production. Il sera avec nous pour l’enregistrement quand on finalisera l’EP.

Vous avez joué au Weather Summer Festival à Paris en septembre dernier qui est un événement majeur dans la diffusion et la démocratisation des musiques électroniques dans le monde. Comment percevez-vous ce tournant dans l’histoire de la house et de la techno que nous vivons actuellement ?

On adore ce que fait Weather Festival et les autres ! C’est vraiment nécessaire. Très récemment je jouais seul en tant que DJ Pierre au PACHA à New-York. Ils proposaient un plateau « underground » dont Cevin Fisher et moi-même. C’est très inhabituel. Donc je pense qu’il faut plus souvent intégrer des artistes techno, house ou underground dans des lieux généralement étiquetés « EDM » ou alors mettre en place le même genre de structures pour ces musiques afin d’accueillir 500 000 personnes à un festival. C’est ce qui se développe doucement, mais il faut aller plus loin. Après tout… la house n’est que le début.

Votre prochaine date importante en France se passera dans le nouveau club parisien Virgo. Quelque chose à annoncer à votre public du 15 janvier ?

Soyez juste prêts à y aller à fond. Nous, on se donne à 200% du début à la fin. On a eu l’immense chance d’avoir à chaque fois un retour fantastique du public lors de nos lives, on espère continuer sur cette lancée. Mais je ne savais pas que c’était un nouveau club… ça risque d’être intéressant !

Un morceau anthologique à partager avec nos lecteurs ? Qu’est-ce que vous pouvez nous dire sur cette track ? Une anecdote ?

La création d’Acid Track est en elle-même une anecdote. Encore une fois, nous avons eu la grande chance et l’honneur d’avoir été les porteurs de ce son et de sa contribution au monde de la musique.

Dernière question, une exclusivité que vous voudriez partager avec nous ?

Notre EP est presque terminé. On l’a déjà signé sur un label, donc soyez prêts, il sort dans quelques mois. Le label est allemand et quand tu entends son nom, tu penses à une belle séance de gym : c’est un indice.

 

////ENG////

Hello Phuture, thank you for answering our questions! Classic first one, could you introduce yourself for our fans who don’t know you yet ?

Thank you for taking the time to connect! PHUTURE consisted originally of myself (DJ Pierre) Spanky and Herb J. We are known for creating the very first Acid Track, which started the Acid House revolution. Spanky and have recently regrouped and are now touring as PHUTURE live.

People see you as one of the founder of acid house music, especially with the track Acid Tracks, released in 1987 on Traxx Records. How did you manage to create this very special kind of sounds at this time ? What was your main influence ?

Our goal was to produce something out there-put the box. We were influenced by the DJ Ron Hardy who we looked up to up. He played sets that were bold and free. He would mix certain tracks in that one would not normally mix in. He played with a certain soul filled energy. So we wanted to make a track that would represent that. I heard the TB-303 at a friend’s house on a track and I felt the baseline he created using the 303 was very rich. It tickled my ears. So I asked what it was he used and he told me this: the Roland TB-303! I immediately called Spanky and said we had to go get that box. He was the one with the real job at the moment. I was just starting out djing barn parties and doing dj competitions. My friend used the machine as it was meant to be used but when we got out hands on it-I started to twist the knobs on it. Spanky programmed a drum breat and we just jammed for a few hours-Acid Track was born the very first time we touched the 303.

What was your feeling at the rise of acid house music ?

Well we had no idea how massive it was overseas so we did not in real time experience the rise. We thought it was just Chicago, NY, Detroit and a few other places who embraced it. We totally missed the summer of Love in th UK…the start of the Rave culture and it was because of Acid house. That alone is another development that is mind blowing. A reporter from the UK tracked me down in Chicago and blew the lid open. We had no idea Trax records was shipping the record overseas. They were known to do such things…we found that out. But all good. It helped to expose the world to what we feel is another step in the ladder to the development of Electronic Music. Acid House was very necessary for Techno, Industrial House etc. We were and are still be much in awe of what it has become.

After Herb J and Pierre left in the early 90’s, what motivated you to get together again – DJ Pierre and Spanky – with a new member Lothario Lee in 2014 ?

Well I had a deal with Jive records and I decided to move to NY. Spanky had a real job and Herb wasn’t active in the group at the time. So I asked Roy Davis Jr. to take my place and gave Spanky my blessings to continue on as Phuture 303. But over the years we saw that we didn’t have a voice. Phuture’s legacy and story was not being told from our mouths. So my manager suggested we get back together and do a few shows-but it’s taken off into a massive 2 year tour. We’ve done Sydney Opera House, Fabric, Berghain, Glastonbury, Movement Detroit, Weather Festival, Bloc Fest and so many other amazing gigs. It’s such a blessing to see the love and embrace from our fans who are in their 20’s and 30’s and who knows out songs! It’s crazy because they were created before most of them were born.

Lothario, how did you meet Pierre and Spank ?

Rio was brought on because he is amazing musician. He plays every instrument you can think of. So he is the production element to Phuture. He will be part of the studio process as we finish up our EP.

You played in September at the Weather Festival Summer Edition which is a major event of the diffusion and democratization of the electronic musics in the World. How do you feel about this turning point in the history of house and techno music today ?

We love what Weather Fest and others like it are doing! It’s very necessary. Just recently I was in NY as solo DJ Pierre playing one of the very last events at PACHA NY. They had an underground artists headlining including myself and Cevin Fisher. That was not the norm. So I think we need to integrate more the House and Techno or underground artists into the “EDM” scenario more often or allow the same platforms for house and techno where we can host 500,000 people at a fest showcasing such artists. I think it’s slowly happening but we need more. After all…House is the beginning.

Your next live in France will take place at the new Parisian club Virgo. Anything to tell to your public for January, 15th ?

Only to come ready to go hard for a full hour. We give 200% all throughout. We have been blessed to have some amazing responses to our shows so we expect the same there. I didn’t know it was a new venue….that should be interesting.

An anthology track to share with our readers ? What can you tell us about this sound ? An anecdote ?

The creation of Acid TRACK and Acid House alone is an anecdote. We are again blessed and honored to have been the vessels to from which this sound to came into the music world.

Last question, an exclusivity you’d like to share with us ?

Our EP is finally about done. It’s signed to a label so get ready for it in the next coming months. Label is based in Germany and you think of hitting the gym when you think of the name: That’s a hint.

Previous MELT ! FESTIVAL 2016
Next VIRGO #13, DJ PIERRE presents PHUTURE - VIRGO - 15/01/16

About author

You might also like

TONY LIONNI – INTERVIEW

À l’occasion de la sortie de son nouvel Ep sur Goldmin Music, Tony Lionni sera l’invité d’honneur de cette 3ème label night. Le Djoon, en bon père de la house

Musique 0 Comments

CW/A – LA MACHINE EST EN MARCHE

BOOM BOOM BOOM… La Machine est en marche. CW/A est le nouveau projet live de deux amis de longue date: Thomas Fereiro (Avatism) et Francesco Leali (Clockwork). Pour leur tout

Hip-Hop 0 Comments

BASIK SCHOOL – STATION PLAISANCE LP

Vous cherchez actuellement de quoi remplir votre playlist estivale, Basik School est là pour vous aider. Les neuf titres et l’interlude de Station Plaisance, un titre qui ne ment pas,