[REPORT] JAZZY BAZZ @ LA MAROQUINERIE – 28/04/16

[REPORT] JAZZY BAZZ @ LA MAROQUINERIE – 28/04/16

Jeudi 28 avril, Jazzy Bazz nous avait donné rendez-vous à La Maroquinerie pour son premier concert parisien présentant son premier Album P-town. Paris est magique, la soirée s’annonçait de même et le Jazzy Bazz a tenu toutes ses promesses.

20h30.
Nous arrivons dans la file d’attente de La Maroquinerie, cette salle que l’on a plaisir à retrouver à chaque fois, tant l’impression de proximité avec les artistes qui s’y produisent crée une ambiance électrique et communicative.
Après 15 minutes d’une attente pleine d’impatience de voir Jazzy Bazz performer, nous descendons dans la « cave » de la maroquinerie, où la magie va opérer.

21h.
Jazzy bazz fait son entrée accompagné de Esso luxueux, son fidèle acolyte de la Cool Connexion. Les 2 rappeurs sautent à l’unisson avec la salle, on se dit déjà que cela va aller crescendo et bientôt c’est le feu dans la salle. Jazzy Bazz déroule ses lyrics avec une énergie et un charisme indéniables, il joue des sons comme « Ce putain de jazz » issu de son premier EP, « Sur la route du 3;14 », de temps en temps accompagné d’un saxophoniste en live, et toujours par son live band rajoutant un petit air de Coltrane, toujours mélodique mais très énergique.
Jazzy Bazz, généreux, enchaîne avec des morceaux issus de son dernier album P-Town, comme sur « Ultra parisien ». Il est en communion avec son public et ça se ressent, il est en train de kiffer son moment, et nous aussi. Esso Luxueux n’est pas là en guise de simple faire-valoir sur scène pour faire les back, Jazzy Bazz lui laisse de la place pour qu’il exprime son rap, et à coup sûr, on entendra parler de lui de plus en plus à l’avenir. On attend avec impatience l’album de Cool Connexion.

21h45.
Jazzy Bazz est un homme de collectif, que ce soit avec son duo de Cool Connexion, avec L’entourage, grande ville ou lorsqu’il était un Ultra parisien au parc des princes. Sa team le suit toujours partout et l’on va vite s’en apercevoir lorsque, par surprise, la scène est envahie par un bouquet de rappeurs de L’entourage comme Eff Gee, Deen Burbigo, Fonky Flav ou encore Doum’s… Là, grosse performance collective en mode freestyle, l’énergie est là, ça jump sec et on en prend plein les oreilles. Jazzy Bazz fait « toujours la même chose même le jour de son anniversaire » et c’est vrai puisqu’en ce 28 avril Jazzy Bazz fête ses 27 ans et son crew sort le Champagne pour l’occasion.
Une douche au Champagne plus tard, le concert reprend son cours.
Jazzy Bazz continue de dérouler la tracklist de « P-town », avec un très beau live de « Trompe de Fallope », un flow lent et parfois chanté qui sent bon les grandes heures de Doc Gyneco. Toujours aussi collectif et respectueux envers ceux qui ont fait évoluer le rap, il se met à faire un énorme big up à des classiques du rap. Il rappe sur « J’ai mal au mic » d’Oxmo, « Le Crime paie » de Lunatic et même du Kendrick Lamar… La soirée est pleine de surprises, et le public semble conscient de la chance d’être présent en cet instant.

22h30.
La soirée touche à sa fin, Jazzy Bazz annonce que c’était sa dernière track, il quitte la scène.
Noir complet dans la salle.

Le public est en feu pour le rappel et un chant de supporters parisiens commence à être scandé par tous : « Ici c’est PARIS! ».
Les premières notes du « Roseau » retentissent, ça s’annonce énervé, Jazzy Bazz et Esso reviennent en jumpant suivi de leur crew, c’est le bordel, toujours aussi énergiques après 1h30 de show. « Le Roseau » passe très vite, trop vite, on aimerait que ça continue encore 2 heures.
Le show finit sur « 64 mesures de spleen », LE classique de Jazzy Bazz, toujours accompagné de son Live band et de son saxophoniste, il fini le concert comme il l’a commencé, avec classe.

En bref, Jazzy Bazz nous a offert un show plein de générosité et complet. Les tracks jouées étaient nombreuses : des sons de son EP, de son album, de la Cool Connexion, de L’entourage, rendant hommage à des classiques du rap… Que dire, à part que Jazzy Bazz jouera dans le cadre du Hip-Hop festival, et du festival Dour et qu’il sera le 6 novembre à la cigale à Paris pour son concert qui s’annonce déjà «genre historique» ?  Beat à l’air vous conseille d’y aller les yeux fermés,
car le Jazzy vous le savez : «  ne fait qu’exceller »


Jazzy bazz le 8 novembre à la cigale 

Previous RAVING IRAN - LA PASSION CONTRE L'OPPRESSION
Next [REPORT] NUITS SONORES 2016

About author

You might also like

Report 0 Comments

[REPORT] KATAPULT PARTY presents RICARDO VILLALOBOS, JEF K, DANIEL BELL

La dernière Katapult, nom des désormais mythiques soirées du label Karat Records, avait lieu à l’Electric, salle qu’on ne vous présente plus, ce vendredi 4 avril. Une soirée attendue par

Électro 0 Comments

REPORT : WE LOVE GREEN FESTIVAL 2015

Le weekend dernier, Beat à l’air a mis ses lunettes de soleil le samedi puis ses plus belles bottes de pluie le dimanche pour aller taper du pied dans la

Hip-Hop 0 Comments

Le chien, le meilleur ami de l’homme. ATLD aussi

    Que dites-vous d’un carré de soie pour vous accompagner dignement en ces périodes estivales ? ATLD est peut-être ce dont vous avez toujours rêvé. ATLD ou plus exactement «A