[REPORT] KATAPULT PARTY presents RICARDO VILLALOBOS, JEF K, DANIEL BELL

[REPORT] KATAPULT PARTY presents RICARDO VILLALOBOS, JEF K, DANIEL BELL

La dernière Katapult, nom des désormais mythiques soirées du label Karat Records, avait lieu à l’Electric, salle qu’on ne vous présente plus, ce vendredi 4 avril.

Une soirée attendue par plus de 5000 participants sur l’event Facebook. Au line-up : Le grand Ricardo Villalobos, Daniel Bell & Jef K, de quoi nous faire suer et taper du pied toute la nuit. Je n’étais pas à la Katapult de l’année dernière à l’Electric avec Ricardo, qui paraît-il, fut grandiose. C’est donc deux fois plus motivé, les sens aux aguets, que je pars à la recherche des caissons, bien déterminé à voir la nuit que nous réserve Karat.

Report.

ricardo
C’est aux alentours de 22h que j’arrive au Parc des Expositions de Versailles, et rapidement je me retrouve dans la salle (après un passage au vestiaire obligatoire, dommage…) : l’entrée est fluide et l’orga opérationnelle, rien à voir avec ma précédente soirée à l’Electric pour Pan-Pot.

C’est à 20h que les festivités ont commencées avec Daniel Bell, j’ai donc raté la grande majorité de son set, difficile de me faire un avis, mais l’ambiance semble au rendez-vous dans cette salle encore loin d’être remplie. Belle surprise à mon arrivée dans la salle : aucune table, aucune chaise, merci Karat. Heureux furent les danseurs, malheureux furent ceux qui ont la fâcheuse habitude de réserver des bouteilles et une table…

Au niveau de la scénographie, très peu de décoration mis à part les projections de Chloé Guerbois. Dehors, la terrasse est ouverte, et une partie du parking aussi, éclairée par les belles lumières rouges d’Adrian Sierra Garcia , et nourrie par un food-truck. On peut y chiller tranquillement, posés sur des bancs et tables en bois, réalisés par Pierre Batut.

adriansierragarcia

Il est environ 23h30 quand Jef K prend les platines. Un set lourd, à la fois deep et énergique. De la bonne deep comme on l’aime, qui ne manquera pas de chauffer à bloc le public jusqu’à l’arrivée de celui qu’on attend comme le messie, le fameux Ricardo Villalobos. Il arrive à 2h30 sous un accueil très chaleureux du public impatient, pour nous pondre 4h30 de set endiablé. Une énergie folle règne dans la salle désormais pleine à craquer, mais le rythme des danseurs est parfois cassé par des transitions plus que douteuses… Un set néanmoins très bon, aux sonorités typiques du label Perlon, qui aura su garder un public heureux dans la salle, jusqu’au lever du jour.

Désormais, l’Electric ferme ses portes, mais la soirée continue.
À Paris en 2014, la nuit ne s’arrête plus. After à la péniche Concorde Atlantique pour la plupart, de 8h à 15h, avec Binh, Yakine & Didier Allyne VS Blaise

On se quitte donc ici, avec deux tracks devenus mythiques,  qui n’ont pas fini de résonner dans la tête des noctambules parisiens.

 

https://www.youtube.com/watch?v=Aci_4tVgEVU

Karat nous a encore offert une superbe soirée, un grand bravo à Alex & Laetitia et toute leur équipe, on se dit à cet été pour les soirées KARAT SUMMER BOATS.

Karat sur FB
Karat sur SoundCloud

Crédit photo : Alessandro Zenari & Marc De Sant

Previous GAZZA & Glazart present: patten (Warp - Live a/v) - Le Glazart - 10.04
Next Magnetic #1 - 17.04

About author

You might also like

Report 1Comments

Report : « Bread & Butter », « Premium », « Pitti uomo »

Parce que la semaine ne se résume pas aux acouphènes d’un vendredi au 12CLUB, du samedi soir au Pigallion ou à La Machine et à la Concrete du dimanche, et

Report 0 Comments

[REPORT] PEOPLE IN THE CITY 2015 – 1ER AOÛT (LAUSANNE)

C’est au centre de Lausanne, au Flon, qu’Attitude Nocturne à l’habitude d’organiser la fête nationale suisse.   Ce samedi 1er août, des artistes internationaux et nationaux se sont succédé dans

Report 0 Comments

[REPORT ILLUSTRÉ] BALEAPOP #8

Le Baleapop, c’était bien, c’était chouette, on pourrait utiliser tout le champ lexical du cool pour vous décrire ce festival à taille humaine du Pays Basque, mais on a préféré