REPORT : WE LOVE GREEN FESTIVAL 2015

REPORT : WE LOVE GREEN FESTIVAL 2015

IMG_8136
Le weekend dernier, Beat à l’air a mis ses lunettes de soleil le samedi puis ses plus belles bottes de pluie le dimanche pour aller taper du pied dans la prairie parisienne du WE LOVE GREEN, récit d’un weekend humide mais bouillant.

Le soleil en ce samedi 30 mai brille haut dans le ciel, il fait bon vivre dans les plaines du We Love en ce premier jour du festival.
Après un petit tour de navette de 10 min, on pénètre dans le parc accueillant le festival.
Là, une multitude de stands de bouffe venants de tous les continents sont disposés et des tipis abritent des stands de multinationales comme Microsoft et UGG (prononcer HEeuuuugg comme un vomissement de dégoût stylistique) sont dressés.

Tout le monde prend peu à peu ses marques et se chauffe les oreilles sur les premiers lives de Teki Latex et Schlomo sur la petite scène « dancefloor » situé dans un coin du festival.
La journée passe vite et le soleil décline petit à petit au fur et à mesure que les lives et les pintes s’enchaînent.

IMG_8140
Il est désormais 21h et l’on déguste la prestation de fou de Django Django sur fond de coucher de soleil, un soleil qui, on ne le sait pas encore, va nous abandonner jusqu’à la fin du festival.
Après la claque Django Django, on chill dans l’herbe fraiche jusqu’à la prestation de Siriusmodeslektor qu’on avait déjà vue en live 6 mois plus tôt au Nitsa club de Barcelone, toujours efficace avec ses prods hachées et brutes.
Ils clôturent cette première journée en beauté.

IMG_8176
Le lendemain, dimanche jour du Seigneur, on se réveille sous la grisaille parisienne. La journée s’annonce pluvieuse, on sort notre plus beau K-way et l’on se prépare à prendre une sauce toute la journée, mais le moral et l’excitation sont là, car le programme musical de la journée est alléchant et on a une interview à 13h avec des artistes rares : RATATAT.

Arrivés sur les lieux, on sprint sous la pluie dans la clairière verdoyante pour rejoindre la tente de l’espace presse en esquivant les gouttes histoire de ne pas trop ressembler à des canetons trempés pour notre interview avec Ratatat.

Enfin arrivés sous la tente, là, sont assis calmement et visiblement tout aussi humides que nous Mike Stroud (guitariste du groupe) et Evan Mast (mixeur/producteur).
Quelques heures avant leur live événement en clôture du festival, on est allé discuter avec eux de la pluie et du beau temps, enfin surtout de la pluie…

beatalair.com/interview-ratatat-x-we-love-green-festival-2015/

Il est désormais 13h30, la pluie s’est arrêtée et on prend notre première pinte de la journée.
On se balade en testant tous les chill out du festival, ensuite nous nous dirigeons vers la scène « Dancefloor », où se produit Flavien Berger. Puis on enchaîne alors que la pluie se remet à tomber avec le live de Pional.

IMG_8148
L’après-midi est rythmé par les averses et le pliage/dépliage des k-way.

18h00 : José Gonzalez prend le micro sur la grande scène, le public à répondu présent malgré la pluie, tous sont là pour voyager sur ses mélodies lentes et mélancoliques.

IMG_8152José Gonzalez est accompagné de ses musiciens puis est parfois en acoustique seul, moment de grâce et clameur de tout le public quand José Gonzalez semble faire jaillir le premier rayon de soleil de la journée qui vient se poser sur la grande scène.
José Gonzalez alterne ensuite des tracks douces et dynamiques pendant 1h et conclut avec « Heartbeats », accompagné seulement de sa guitare qui est à cet instant la seule à être sèche parmi nous, il conclut son live en beauté.

Après Jose Gonzalez, c’est Joey Badass qui a littéralement pris d’assaut la grande scène du We Love.
La dernière fois qu’on avait croisé le New-Yorkais, c’était à Rock en Seine il y a pratiquement 1 an.
Le rappeur à muscler son jeu de scène depuis, offrant un live de fou au public qui jump sur les Hit du double S.
11329626_10153359362230419_1472860910_n
11351504_10153359362050419_1954151540_n
Le public est survolté, tous les bras sont levés et Joey Badass enchaîne ses tubes et les cascades sur la scène, le pogo à côté de nous est de plus en plus énervé et finira limite en guérilla quand le rappeur grimpa sur l’armature de la scène.
IMG_8182

20h30 : Après ce live la pluie a redoublé et là c’est vraiment le déluge pendant 1h, tout le monde s’abrite comme il peut sous les tipis publicitaires, on entend de loin la prestation honteuse de Julian Casablancas et l’on attend que la pluie se calme.

IMG_8157
IMG_8159
21h30 : on décide de braver la pluie pour voir Nicolas Jaar, là derrière, une forêt de parapluies infranchissables, on entend au loin le live, mais même en essayant de taper du pied le froid et l’humidité l’emportent peu à peu sur notre enthousiasme, il est alors 22h30 et on se dirige vers la grande scène pour ce que l’on a attendu toute la journée, le live de RATATAT.

Les 2 compères nous balancent un live énorme, survolté, instrumental, tout leur talent de musicien transpire dans chaque note jouée, les sons s’alternent entre électro-rock et funk, le public semble oublier la pluie qui est redevenue plus fine et semble juste apprécier le show à sa juste valeur.

11356095_10153359361000419_441810839_n
Le duo enchaîne ses hits comme (« Grape Juice City », « Wildcat » ou « Gettysburg ») dans une mise en scène folle à base de projection sur écrans de l’univers graphique propre à chaque morceau.
La chorégraphie du duo semble étudiée, basculant d’un instrument à un autre et venant à tour de rôle taquiner le public sur l’avant-scène…
IMG_8175
Le duo nous offrira aussi finalement 3 nouveaux sons issus du dernier album (« Pricks of Brightness », « Cream on Chrome » et « Abrasive »), de quoi saliver jusqu’à la release date du 17 juillet.

Ratatat clôture avec talent le week-end, merci We Love Green Festival 2015,
on est trempé jusqu’aux os et sûre d’avoir attrapé une pneumonie en ce dimanche, mais le jeu en valait la chandelle, on a pris notre dose écolo pour l’été et l’on se prépare pour notre dose électro du week-end prochain…

WEATHER FESTIVAL 2015 nous voilà …

Previous Interview : RATATAT x We Love Green Festival 2015
Next ASTROPOLIS - ASTROCLUB // REX CLUB - 12/06

About author

You might also like

OPENING: LE BAL EPHEMERE – LA FLECHE D’OR – 03/07/16

Grande terrasse extérieure / Système son MEYER SOUND ░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░ DIMENSION ouvre son « BAL ÉPHÉMÈRE » à la Flèche d’Or ! Dimanche 3 juillet on vous invite à venir danser

Concours 0 Comments

MATIERE BRUTE #3 – VOISKI / MELJA – DIVAN DU MONDE – 26/11

MATIERE BRUTE #3 Ouverture des portes à 19H30 6€ en prévente / 8€ sur place ✧ MELJA (Mister Saturday Night/ SEML records) LIVE // Set time: 20:00-21:00 // ✧ VOISKI

SIGNAL #4 @ Glazart – 08 NOV 2013

Glazart & Exploration présentent SIGNAL # 4 La Signal, organisée par Glazart et Exploration Music, revient à Glazart après vous avoir fait danser sur les Berges de Seine avec Ripperton,