fbpx
CHARGEMENT

Type à Chercher

THE PEACOCK SOCIETY 2018 – L’INTERVIEW QUI TE FERA PRENDRE TA PLACE

Partager

Le 6 et 7 juillet 2018, le Parc Floral de Vincennes sera à nouveau investi par la crème de la crème des artistes et des acteurs majeurs du monde de la musique électronique pour l’un des festivals les plus prisés et qualitatifs de l’hexagone : The Peacock Society. Alors avant d’aller kiffer sur RPR, d’user nos souliers devant Mano le Tough ou de partir dans le cosmos avec Monsieur Richie Hawtin, nous avons posé des questions à We Love Art, organisateurs de cette fantastique fête, pour vous dire pourquoi il faut absolument que vous preniez votre place sans plus tarder. Eh ! On vous fait gagner des invitations ici !


Peacock c’est quoi ?

Un Festival dédié aux cultures électroniques dans leur acceptation la plus large. C’est la rencontre des légendes de la house, de la techno mais aussi d’artistes en devenir et de Djs et producteurs locaux. Tout ce joli monde réuni face à public de 27 000 personnes en ébullition dans un lieu vraiment spécial pour 2 nuits de fête sur 3 dancefloors : 2 warehouses, 1 club, et 3 espaces extérieurs totalement scénographiés : La plazza, le jardin et la terrasse … avec + de 30 artistes pour 30 000 m² de fête au cœur du bois dans le Parc Floral de Paris… Et cette année un parcours hors les murs avec de nouveaux formats dans la ville…

Peacock c’est qui ?

27 000 festivaliers sur deux jours, et un public #bouillaaaaaaaaant, éclectique, sûr de ses goûts mais prêt à se laisser surprendre par de nouvelles expériences. The Peacock Society, c’est l’esprit de communion, c’est le rêve assumé d’une fête où artistes et public font la fête ENSEMBLE. Comme en témoigne notre aftermovie dédié aux passionnés qui sont venus danser dès 2013 (youtube + peacock + in the mood).

« Notre grande nouveauté cette année, c’est le parcours Peacock Factory. Quatre événements hors les murs la semaine du 2 au 8 juillet qui mettent à l’honneur des producteurs émergents et les artistes de la scène locale. »

Peacock pour qui ?

On espère pour le plus grand nombre ! La musique électronique peut toucher tout le monde, et on espère offrir à notre public un vrai moment de fête de 18 à 99 ans 🙂 Nos choix musicaux correspondent à nos aspirations, nos envies, la musique qu’on écoute. On ne fait pas de programmation en réaction. On avait envie d’un line up fédérateur et exigeant. Nous nous adressons à tous les fanatiques, curieux, party people et tout ceux qui ont soifs de découvertes, qui aiment la fête pour la fête mais qui n’oublient surtout pas ce qu’ils viennent écouter.

5 artistes Peacock ?

Laurent Garnier, père fondateur de la house française, car son implication dans la culture club et rave a donné envie a des centaines de jeunes producteurs, djs et promoteurs de pousser leurs projets qui font que l’on danse encore (et pour longtemps encore) partout en France ! On a décidé de lui offrir le créneau assez particulier du warm-up le vendredi car on sait qu’il est capable de faire quelque chose de grandiose pour lancer la soirée … En plus, on diffuse les quarts de finale de la coupe du monde avec un gros BBQ, de quoi commencer la rave dans la bonne humeur !

Joy Orbison et Kornél Kovács qui feront un b2b exclusif dans la squarehouse le samedi. On aime bien se faire rencontrer les Djs derrière le booth, ça donne toujours des choses assez surprenantes, surtout quand les deux DJs ont des univers musicaux assez différents. Kornél signe des EP très house sur des labels comme Unknown to the Unkown, Joy O c’est le ponte de la musique club à l’anglaise, assez breakée et mélodique. On a donc vraiment hâte de voir ce qu’ils vont faire ensemble !

Octo-Octa car son album Where are We Going sorti l’année dernière a vraiment marqué les esprits. Cette productrice a fait son coming-out transgenre il y a deux ans et questionne par sa musique beaucoup de choses, le titre de son album est d’ailleurs très personnel et parle de sa transition. On aime beaucoup l’esprit qu’elle insuffle à ses live, et son envie de propager des ondes super positives au public.

Or:la c’est vraiment la DJ UK que l’on avait envie de faire découvrir. Elle est capable de mélanger un tas d’influences dans ses mixes tout en restant pointue, sans jamais faire de faute de mauvais goût. Elle arrive à sortir des sentiers battus avec un rendu final très puissant et très club. Pour ceux qui ne la connaissent pas encore, on vous recommande d’être curieux et d’aller la voir samedi aux commandes de la Adidas House.

– Notre grande nouveauté cette année, c’est le parcours Peacock Factory. Quatre événements hors les murs la semaine du 2 au 8 juillet qui mettent à l’honneur des producteurs émergents et les artistes de la scène locale. On propose à notre public des expériences très différentes : une session d’écoute d’un album d’ambient dans les Voûtes du Frigo avec le label Tigersushi, une soirée à La Station – Gare des Mines autour d’une performance entre vidéo et mix électronique par Maud Geffray et Kevin Elamrani-Lince, une croisière musicale à bord du Safari Boat et un closing le dimanche à la Prairie du Canal, ce jardin d’agriculture urbaine niché au bord du canal de l’Ourq à Bobigny. C’est difficile de choisir un seul artiste parmi les beaux plateaux du Factory mais on peut par exemple mentionner la venue de Raphaël Top Secret sur le Safari Boat le mercredi 4 juillet. Il est curateur de la très belle compilation « Uneven Paths » sortie sur Music From Memory en mars dernier, ses dates parisiennes sont plutôt rares mais c’est déjà l’un des noms récurrents du Dekmantel. On est donc très enthousiastes à l’idée de l’accueillir en DJ set, surtout dans le cadre d’une fête sur la Seine !

Famille amicale et bienveillante, la PEACOCK SOCIETY est toujours prête pour l’aventure musicale et possède son code d’honneur : #bouillant, pour toujours.

5 tracks Peacock ?

« Ping Pong » de Plastikman aka Richie Hawtin.
C’est un track sorti en 2003. Il s’est passé beaucoup de choses depuis mais ce titre reste un incontournable de sa discographie. C’est tout le minimalisme maîtrisé de son univers musical traduit en un morceau. On le réécoute souvent au bureau, et on a toujours des frissons 15 ans après !

« The backlash » de Chloé.
Ce track est sorti sur son dernier album Endless Revision, qui est juste un chef d’oeuvre ! On est très heureux de l’accueillir en live le samedi car c’est une figure emblématique de la scène électronique française dont on a envie de faire parler !

 

« Koko » de Dj Nobu.
Il a sorti ce track sur son label Bitta. Depuis 2012 ce label promeut des productions techno assez mentales, presque chamaniques, à l’image des mix de Nobu. Allez donc voir par vous-mêmes, RDV sur la Adidas House le samedi 7 juillet.

 

« Act Of Memory » de Not Waving sorti sur son label éponyme.
Not Waving a l’un des meilleurs lives industriels du moment. Le nom de son projet est évocateur : entre musique wave et club, l’italien Alessio Natalizia arrive à fusionner sonorités techno ravageuses, acide house et synthwave des années 80. Son live sera à découvrir sur la scène de la squarehouse vendredi soir.

 

« Pool Party Music » de Mall Grab, track de son « Pool Party EP » sur Hot Haus Recs (sous-division de Unknown to the Unknown).
Le producteur australien a fait une ascension fulgurante et méritée depuis quelques années, et ça faisait déjà quelques temps qu’on voulait l’inviter. On pense que ça va vraiment faire effet après le live de Floating Point dans la Warehouse le vendredi : gros dj set house à la frontière du lo-fi.

 

Before Peacock ?

Ce sont + de 50 soirées WELOVE en 10 ans, réunissant de 2 000 à 15 000 personnes dans les lieux atypiques et insolites de la capitale, depuis les sécrètes We Love Acid, la performance de Aphex Twin au Palais de Tokyo, les folles soirées à l’Aquaboulevard, les nuits au Grand Palais au coeur d’oeuvres d’art contemporain ( Kapoor, Buren, Veilhan…), l’intégration de l’art numérique sur le dancefloor (1024 architecture, Superbien…) ou encore l’expérience au coeur de la nature avec le festival We Love Green

After Peacock ?

« Un paon dans la prairie ! »
Pour clôturer cette semaine d’événements, PEACOCK FACTORY vient s’installer à la Prairie du Canal le dimanche 8 juillet dès 14h jusqu’au coucher du Soleil. Cette friche transformée en jardin d’agriculture urbaine accueillera les danseurs en quête de soleil et de bonne humeur pour un dimanche sous le signe de la détente en format open-air. Line up dévoilé super soon, donc restez connectés !!

Pourquoi Peacock ?

D’« Only for peacocks and fools », clin d’œil aux fraternités étudiantes anglo-saxonnes, arty et en marge. La nôtre est amoureuse de musique pointue et dansante. Famille amicale et bienveillante, la PEACOCK SOCIETY est toujours prête pour l’aventure musicale et possède son code d’honneur : #bouillant, pour toujours.

Un très très grand merci à vous et dans deux semaines Peacock !

Plus d’infos sur Peacock sur Facebook, et sur le site officiel par ici.

 

Crédit Photos : The Peacock Society

Tags:

Vous aimerez aussi

X