Wearing Glasses : « 10 grams of UK, 100 grams of House and one liter of Basses »

Wearing Glasses : « 10 grams of UK, 100 grams of House and one liter of Basses »

 

Prenez 10 grammes de UK , 100 grammes de House et un litre de basses. Tel est la recette du jeune producteur Parisien. Du haut de ses 23 ans , Wearing Glasses est à l’image d’un genre en perpétuel mouvement. Passionné de musiques Electronique et de Hip Hop old school , il allie ses deux styles dans des productions rythmés et actuelles.

Après l’avoir découvert à la clinique des arts au côté de CLARA 3000,  nous le retrouvons au Batofar lors de la soirée Frenchmade avec POUVOIR MAGIQUE , KÖLSH et LE MARCHAND DE SABLE.

Wearing  Glasses x Beat à l'air x clinique des arts


Sorties EP :

Wearing Glasses – Libertad EP (2011) – Brain Washer Records

Wearing Glasses – 59Fifty Fitted Caps EP (2012) – Conquistadores

Wearing Glasses – Lego/Rolex EP (2012) – Auto Produit – CD Physique

 

 

EXCLU FREE Download track

 

A suivre de très près, son nouveau single Philadelphia très « underground » et « UK BASS » en featuring avec Holowave et deux chanteurs Wonda et Katme.

Date de sortie : 08/08/2012

 

Influences :

Nujabes , Wu tang Clan , CypressHill , Rakim , NWA , The Pharcyde

 

http://soundcloud.com/wearing_glasses

https://www.facebook.com/WearingGlasses

https://twitter.com/Wearing_Glasses

 

Previous TRUST THE BUZZ with NAUGHTY-J, SUPA, KHADYAK...
Next Banque route de Noël #1

About author

You might also like

Musique 0 Comments

[EXCLU] Vidéo – Jacques //// Le Bateau Music Festival 2015

Présenté comme un petit ovni de la scène électronique française, Jacques présentait son live en juin dernier lors du Bateau Music Festival en plein milieu de la foret de Rambouillet.

Musique 0 Comments

MACKI MUSIC FESTIVAL – 1/3 JUILLET 2016

Le festival créé par les collectifs parisiens La Mamie’s & Cracki Records est de retour sur les bords de Seine pour une troisième édition au coeur de l’été 2016. Les collectifs

Musique 0 Comments

Xenia Beliayeva – Surrender

On entend étrangement plus beaucoup parler de Xenia Beliayeva. Celle qui, jadis, fut une productrice émérite et suivi par une foule de gens habillé en noir. Car la musique de