fbpx
CHARGEMENT

Type à Chercher

Partager

aaron cohen beat à l'air

 

C’est le rendez-vous habituel de chaque fin de mois pour découvrir des artistes talentueux.

C’est avec Aaron Cohen, que nous continuons notre concept 1mois, 1dj, 1 interview.

Enjoy !

 

Aaron Cohen sera en concert à Annecy le 20 septembre et à Paris le 23 septembre

/////////////// FR VERSION //////////////

 

Salut Aaron, merci de répondre à nos questions ! Première question plutôt classique, peux-tu te présenter pour les lecteurs qui ne te connaitraient pas encore ? 

Je suis un rappeur de Seattle. Je vis maintenant dans le Queens. Je suis juste un artiste. J’aime la musique, donc c’est ce que je fais dans ma vie.

 

Tu as grandi à Seattle. Pourquoi avoir choisi de partir à NY. Est ce qu’il y a plus de vibrations artistiques là-bas ?

Il y a une bonne scène artistique à Seattle aussi, mais j’étais installé trop confortablement à Seattle, je passais mon temps à fumer et pas assez à travailler. J’avais besoin de changer d’environnement. À NY tu dois aller vite et travailler dure pour être dans le coup, donc c’est ce que je fais.

 

On reconnait beaucoup d’inspirations dans tes instrus, du J Dilla ou encore DJ Premier. D’où est ce que cela te vient ?

Toutes mes inspirations et influences viennent naturellement, je n’écoute pas quelque chose et me dis : “ok, je veux que ma musique soit influencée par ça”. Au file des années, à écouter de la musique et vivre la vie, toutes les choses que j’ai ressenti ressortent dans ma musique. Et forcément Dilla et Premier sont des dieux.

 

Est ce que tu penses que tu va devoir te tourner vers un label dans le futur pour avoir une plus grande audience ou bien c’est un choix de rester indépendant le plus longtemps possible ?

Je ne sais pas. Aujourd’hui beaucoup de labels ne font pas assez pour leurs artistes. Je veux faire la musique que je veux faire, et je veux toucher un maximum de personnes. Si je peux le faire avec un label alors je le ferais, sinon je le ferai moi même.

 

On t’a vu il y a 1 an au Be Street Weekend , penses tu que le mouvement Street / Hip Hop est assez reconnu en France et en Europe ?

J’espère que ça l’est ! Be Street a été une expérience incroyable. C’était un événement très pointu. Je pense que le Hip Hop Underground est vraiment bien en France. Je pense que comme en Europe il y a une bonne appréciation pour le bon Hip Hop. Je pense que moi et des artistes comme moi vont continuer à grossir en Europe.

 

Quelle est l’endroit ou tu as fait ta meilleure scène ?

Jouer à Seattle était fou, car c’est là d’où je viens. Quand les gens ressentent que tu les représente vraiment, ils deviennent les meilleurs fans.

 

Y a-t-il un organisateur ou un artiste avec qui tu voudrais collaborer dans le futur ?

Pour le moment je veux juste me focaliser sur moi et mon équipe. J’aurais aimé un beat de Metro Boomin, ca aurait eu de la gueule. Faire un track avec MF Doom aussi.

 

Quel sera l’artiste à suivre l’année prochaine selon toi ?

J’espère que se sera moi !

 

Quelle est la vie de Aaron quand il ne produit pas ?

Je fais vraiment ça tout le temps. Ma famille, mes amis et la musique c’est tout ce qui m’importe.

 

Quels sont tes futurs projet et qu’est ce qu’on peut te souhaiter ?

Mon prochain projet s’appelle “You Wouldn’t Know” et il sortira le 22 Septembre. Je serai aussi en Europe très bientôt.

 

/////////////// US VERSION //////////////

 

Classic first question, could you introduce yourself for our fans who don’t know you yet?

I’m a rapper from Seattle. I live in Queens now. I’m just an artist. I love making music, so that’s
what I’m doing with my life.

You grew up in Seattle. Why did you choose to go to NY ? Is there more artistic vibes over
there ?

There’s a good art scene in Seattle too, but I just was too comfortable in Seattle, jut getting
high and not working hard enough. I needed a change of scenery. New York you have to
move fast and work hard to compete, so that’s what I do.

We recognizes many inspirations in your instrument, from J Dilla or DJ Premier. How do you
take your inspirations ?

All my inspirations and influences come really naturally, I don’t listen to something and say, ok
I want my music to be influenced by this. Just, after years of listening to music and living life,
everything I’ve soaked up comes out in my music. Obviously, Dilla and Premier are both gods.

Do you think you have to turn to a label in the future to reach a wider audience or is it a
choice to stay independent as long as possible ?

I don’t know. Nowadays most labels don’t do that much for their artists. I want to make the
music that I want to make, and I want to reach a large audience. If I can do that with a label
I will, if not I’ll do it by myself.

We saw you there a year ago at the Be street Weekend, do you think the Street / HipHop
movement is sufficiently recognized in France and Europe ?

I hope it is. Be Street was an amazing experience. It was a really tight event. I think
underground hip hop does really well in France. It seems like Europe in general really has an
appreciation for good hip hop. I think me, and artists like me will continue to get bigger in
Europe.

What is the best place where you already performed?

Performing in Seattle was dope, cause that’s where I’m from. When people feel like you’re
really representing them, they become your biggest fans.

Is there an organizer or an artist with whom you wish to collaborate in the future?

For now I want to just focus on me and my team. I’d like to get a beat from Metro Boomin,
that’d be a good look. I’d like to do a track with MF Doom.

Who do you think will be the next artist to watch next year?

Hopefully me.

What is Aaron life like when he doesn’t mix?

I really do this shit all the time. My family, friends and music is really all I care about.
What are your future projects and What can we wish you ?

My next project is called “You Wouldn’t Know” and it’s coming out September 22nd. I’ll be in
Europe real soon too.

Tags:

Vous aimerez aussi

X