fbpx
CHARGEMENT

Type à Chercher

BERLINONS PARIS #15 – OPENING 2015

Partager

11748533_10206338920087024_1197214373_n
Arrivée mouvementée au Paris 80, la file d’attente déjà bien fournie avance très lentement, les gens s’impatientent et commencent à s’agiter. On apprendra plus tard que le problème venait des bipeurs, et surtout de l’incapacité de la sécurité à l’entrée à gérer la foule.

IMG_1558Une fois les portes passées, le problème se fait vite oublier. Bien que l’attitude de la sécurité donne des allures de Guantanamo au lieu, l’espace bien organisé dégage une sensation de liberté. Une large place est réservée aux différents chills, lieux souvent négligés par certains organisateurs. L’espace principal où sont disposés des cabanons et des larges places pour s’assoir permet les rencontres et les échanges. Un autre chill plus au frais disposant de tables et de chaises, bercé par la scène alternative qui le jouxte permet de se restaurer.

IMG_1561 IMG_1559 IMG_1555Chaque scène dispose d’un bar, avec un personnel en totale opposition avec l’équipe sécurité ; souriant et offrant un service rapide. Les prix sont sensiblement moins élevés que d’autres teufs parisiennes (6e la pinte de bière et 8e le vodka Jet) et face à un organisateur qui a une telle notoriété c’est remarquable ! Quand on a l’habitude de se faire servir le discours de « C’est cher parce que Paris c’est cher » on se résigne à croire que la teuf à paris n’est pas pour les smicards, mais finalement pas en ce qui concerne BP !

IMG_1541 IMG_0320IMG_1560 La scène Tag située dans une grande cour a su faire vibrer la foule durant 24h. La maisonnette en bois entourée des colonnes de Funktion-One a accueilli les différents djs. Zaltan, crème des diggers Parisiens a fait un magnifique jeu de jonglage entre les différents styles, offrant une pépite à chaque transition jusqu’au petit matin. Suivi par x1000 qui a su maintenir les danseurs, en délivrant un set techno incroyablement énergique. Le set de 13plaques intelligent et progressif a su faire la transition avec les nouveaux arrivant plus frais de la journée.

IMG_1553IMG_0306 IMG_0300 11721251_10206338919447008_1521285536_n

En pénétrant dans la noirceur et la chaleur de la Nacht – à l’allure de Tresor où le DJ dans sa cage se déchaine – le temps s’arrête. L’atmosphère y est moite. Cette techno est une catharsis à 160 BPM. L’énergie, la fumée et les lumières de cet antre communient avec la musique d’Abajour, de Terdjman ou de Vidal, tous au top de leur forme. Les danseurs sont transportés dans cet espace sublimé par les pyramides de Minuit Une. On ne distingue pas qui se trouve à côté de nous, et à vrai dire, ça n’a pas vraiment d’importance.

IMG_0309 IMG_0310

Chapeau bas à BP qui a pu nous offrir 24h de line up de qualité sur 3 scènes différentes. C’est une grande joie de voir des teufs de qualité sur Paris avec une réelle identité. Émergentes il y quelques années, elles ont su perdurer et s’inscrire dans le paysage parisien urbain et suburbain. D’après l’ambiance et les personnes présentes, on est poussé à croire (du moins on veut y croire) qu’il ne s’agit plus d’un engouement éphémère, mais d’un véritable besoin.

IMG_1576 IMG_0312

Berlinons Paris se distingue largement de ces concurrents plus ou moins gros par son authenticité, ils n’ont aucune prétention à vouloir afficher les plus gros line up du monde, mais bien au contraire, ils sont là pour nous prouver qu’un vrai dj n’a pas besoin d’avoir 20.000 fans sur sa page facebook pour nous faire kiffer.

Pierre Paul Jacques.

Tags:
X