fbpx
CHARGEMENT

Type à Chercher

LE NOSHOW – UN SHOW MUST GO ON !

Partager

Bienvenue au Théâtre Paris-Villette. Vous êtes venus tôt pour assister au NoShow, alors vous vous promenez un peu dans les couloirs de ce beau théâtre, vous vous installez à la cafet’ pour un snack et un demi, puis vous allez fumer votre dernière cigarette avant d’entrer en salle. Comme d’habitude lorsque vous allez au théâtre. Sauf qu’en fait, ça ne se passe pas exactement comme ça…

D’abord, vous ne payez pas votre place comme d’habitude selon votre situation sociale : jeune, intermittent, sans emploi, tarif « normal » ou sénior. Non, ce soir, vous votez votre prix. Vous vous réfugiez dans l’isoloir avec votre bulletin de vote, celui-ci affichant 6 prix-candidats, de la messe du dimanche (0€), au billet catégorie top Paris/Angleterre au Stade de France (95€), en passant par un billet de dernier rang pour un humoriste semi-vedette au Zénith (35€). Réfléchissez bien, pesez le pour, le contre, inspirez bien profondément, et cochez votre choix. Voilà, vous venez de prendre la première d’une longue liste de décisions pour le NoShow. Et maintenant, je ne peux plus vous dire grand chose de ce que vous verrez, parce que je n’en sais rien…

Si, si, j’ai été voir la pièce avant d’écrire mon article, je vous assure. Simplement, ce n’est pas la même pièce que vous verrez ce soir, ou que votre ami.e verra demain soir. Ce que je peux vous dire : le NoShow ce sont deux collectifs de théâtre, Nous sommes ici et DuBunker, sept jeunes comédien.ne.s sur scène. Enormément d’humour, d’énergie, pour vous dévoiler de manière parfois cynique, parfois légère ou encore touchante, l’envers du décor théâtral. Non, non, pas le romantisme un peu désuet des coulisses façon Moulin Rouge, mais les vraies coulisses du théâtre : argent, conditions sociales des comédien.ne.s, les jobs alimentaires entre deux contrats (ou les petits contrats entre quatre jobs alimentaires…). Le tout sans jamais tomber dans le fatalisme, le misérabilisme, ou aucun autre terme en -isme. Juste, avec assez d’humour, d’énergie et de folie pour vous faire passer une très, très bonne soirée.

Noshow 3 Beat a lair

Alors bienvenue à l’Assemblée Générale extraordinaire du NoShow, installez-vous confortablement, la représentation va commencer. N’éteignez PAS vos téléphones portables…

NoShow – du 11 au 28 novembre, au Théâtre Paris-Villette
Mardi, mercredi, jeudi et samedi à 20h, vendredi à 19h, dimanche à 15h30 (relâche le lundi)

http://www.theatre-paris-villette.fr/

Tags:
X