fbpx
CHARGEMENT

Type à Chercher

Partager

catherin beat a lair

C’est le rendez-vous habituel de chaque fin de mois pour découvrir des artistes talentueux.

C’est avec Catherin, que nous continuons notre concept 1mois, 1dj, 1 interview.

Enjoy !

Salut Catherin, merci de répondre à nos questions ! Première question plutôt classique, peux-tu te présenter pour les lecteurs qui ne te connaitraient pas encore ? 

Salut Beat à l’Air, je suis Sophie, auteure/compositrice/interprète d’une part et DJ/productrice de l’autre. Mon projet Anything Maria réunissait toutes ces casquettes. J’ai eu envie d’approfondir l’une et l’autre dans le cadre de deux projets différents. De l’électro est née il y a quelques mois Catherin, qui n’a pas encore sorti un seul son. C’est mon « wildside ». Le côté nocturne.

Te rappelles-tu de ta première fois derrière des platines ? Comment ça s’est fait ?

C’était un hasard total, et à ce moment-là je n’envisageais pas du tout d’en faire quelque chose. Je devais avoir 20, 21 ans, je vivais à Berlin, j’avais déjà, à côté de mes chansons, un « side project » électro signé sur le label berlinois Kitty Yo avec un ami (Meisterfackt). Je chantais et écrivais les textes. Il m’a fait essayer ses platines ça m’avait paru très compliqué.

C’est à force d’essayer des platines que c’est devenu un geste naturel.

Tu es sur le label Diez, ou nous connaissons entre autres Brenn & César. Tu peux nous en dire plus sur le label et les interactions entre les artistes ?

À la base DIEZ est un crew de copains de longue date, issus de la musique et de l’audiovisuel. Grâce à Pierre Cazenave qui manage le pôle musique, il y a de vrais allers-retours entre les artistes en interne, entre musiciens, mais aussi entre « Diez Film » et « Diez Music ».

C’est ainsi que j’ai remixé Brenn & César avec Traumer (avec qui je collabore beaucoup), que j’ai fait un featuring vocal avec Synapson, que Raphael Murillo m’a remixé, que je fais des sons avec Rombo, que des clips sont en cours, et ainsi de suite……. C’est très stimulant.

Tu es très active à l’étranger, comment perçois-tu les différentes vibes suivant les lieux où tu joues ?

L’atmosphère est clairement différente d’une ville à l’autre, mais ça prendrait des pages de les raconter une à une !

J’ai beaucoup aimé ce que j’ai entendu à Tokyo et les personnes que j’y ai rencontrées. Ce dj très éméché qui me parle de George Bataille à 3h du matin…mémorable.

J’ai un peu vécu à New York. La black music est partout, jusque dans la musique électronique. « Soulful » et urbain. J’ai cru percevoir une grosse nostalgie de l’époque Studio 54, Mudd Club aussi…

Berlin évidemment où j’ai fait mes études supérieures. J’y ai connu le club le plus dingue (et illégal !) qu’il m’ait été donné de voir, le RIO. On pouvait croiser des gens comme Marilyn Manson autant que Jackson & His Computer ou Peaches… improbable !

Et Londres, la ville qui m’attire le plus en ce moment, et celle que je connais le moins finalement.

Ta musique est une combinaison de rythmes dark et d’autres plus house, comment pourrais tu la qualifier ?

Quel que soit le style ce qui m’intéresse dans Catherin, c’est le rythme, dans sa forme la plus primitive. Je mêle à l’électronique des percussions, c’est cela l’invariable de ma musique. Pourquoi ? Parce qu’avant toute chose j’adore danser. Et les rythmes africains me mettent en transe, quel que soit leur traitement.

Ensuite j’ai un penchant pour les ambiances plus « dirty », plus urbaines, plus nocturnes, un rien (mais pas trop) oppressantes et mentales.

Une fois à New York il y avait ce descriptif sur un vinyle que j’ai acheté « Techno Infused House » je me suis sentie proche de ça. Il y avait aussi « Soul infused Techno », j’aime bien aussi.

Le tout avec mes vocaux habités, voilà Catherin.

Tes inspirations ?

 Ce que j’entends et observe au quotidien, chez moi à Paris et à travers mes voyages, les gens, le métro, les tensions sociales : du bruit, de la musicalité, du rythme et parfois – l’harmonie.

 Un track à partager avec nous ?

 Un extrait de mon Remix x Traumer pour Brenn & Cesar ?

Y a-t-il un organisateur ou un artiste avec qui tu voudrais collaborer dans le futur ?

Bambounou ?

Peux-tu nous en dire plus sur tes futures sorties ?

Mon Remix x Traumer pour Brenn & Cesar incessamment sous peu.

Et… mon premier EP est prêt, c’est pour bientôt !

(Et d’autres choses officieuses)

Quelles sont tes prochaines gigs ?

– 27/03 Tausend, Berlin, Germany

– 27/03 Cosmic Kaspar, Berlin, Germany

– 28/03 Soho House, Berlin, Germany

– 03/04 Secret Show, Paris

Tags:

Vous aimerez aussi

X