CHARGEMENT

Type à Chercher

MIS EN SCENE 004 – PHYSIS PAR LE COLLECTIF SCALE

Partager

Une fois tous les deux mois, Beat à l’air vous emmène à la découverte des meilleures scénographies immersives mêlant art sonore et visuel qui révolutionnent notre façon de vivre, de penser et de ressentir la musique. Pour cet opus, nous avons décidé de vous présenter PHYSIS, une oeuvre du collectif Scale, lauréate du programme de mécénat lancé par The Absolut Company Creation, et présentée pour la première fois il y a quelques jours lors d’une fête du collectif Cercle.

De contemplatif à interactif, l’art conjugué aux nouvelles technologies se transforme.

Le numérique réintroduit dans l’art une technicité d’un nouvel ordre “c’est cette capacité qui donne au numérique son pouvoir de pénétration, de contamination sans précédent, qui l’autorise à assujettir toutes les techniques à l’ordre informationnel et de ce fait les hybride entre elles” – Norbert Hilaire. C’est pourquoi l’art, dès lors qu’il prend la technologie numérique comme matière, diffère par le biais de ses aspects formels et de ses procédures de médiation de ce qui était jusque là considéré comme en relation à l’art. En cela, l’œuvre numérique s’apparente à la figure du rhizome (structure évoluant en permanence) si chère à Deleuze et Guattari : elle peut se répandre et se reproduire par diffusion sur l’ensemble des médias auxquels elle accède.

Exposition Paris Musique Club © Teddy Morellec

The Absolut Company Creation, mécène de projets artistiques mêlant art visuel et musiques électroniques

The Absolut Company – que l’on connaissait auparavant mieux comme une marque de spiritueux qu’en mécène porteur de projets à la croisée des arts et des technologies – soutient depuis quelques années la création artistique par le biais de son programme « The Absolut Company Creation » naît d’une collaboration avec le Palais de Tokyo afin de créer un lieu de culture bouillonnant : le feu Point Perché. S’ensuit alors un accompagnement à la création contemporaine liée aux musiques électroniques par le biais d’un appel à projet annuel dont Romain Tardy (co-fondateur du label ANTIVJ) a été le premier a bénéficier avec son installation O.X.

Cette année The Absolut Compagny Creation s’est entouré de l’agence Tetro spécialisée en création numérique innovante, pour porter le projet du collectif Scale.

 

Le collectif Scale met les interactions sons/images au coeur de ses créations

Scale est un collectif parisien spécialisé dans la scénographie musicale et la création visuelle numérique  que nous avons découvert à l’occasion de l’exposition Paris Musique Club en 2015 à la Gaité Lyrique, lieu dédié à la création numérique au coeur de Paris (exposition durant laquelle l’une des membres de la rédaction qui écrit ces lignes travaillait). Le collectif était alors en charge de la réalisation de la majeure partie des œuvres mêlant images et musiques électroniques présentées.

Exposition Paris Musique Club © Teddy Morellec

L’oeuvre Physis

Physis est une œuvre inspirée par la nature puisque celle-ci s’apparente à une caverne accueillant des formes volcaniques et marines issues du mapping vidéo, sorte de cartographie poétique pilotée par Joachim Olaya, directeur de création de Scale. La nature se répand jusqu’au titre de l’œuvre « Physis » qui vient du grec et signifie « nature » principe fondamentale des philosophies hellènistiques.

L’artiste est placé au cœur de ce dispositif et les images projetées se synchronisent et réagissent aux rythmes de la sélection musicale de ce dernier. C’est la brésilienne Anna qui l’a inauguré lors d’un set 100% vinyle à l’occasion de la dernière fête du collectif Cercle.

Concrètement cette installation est composée de 26 plaques aux formes minérales alimentées par un système lumineux de 10 000 LED, programmables pixel par pixel, laissant la porte ouverte à de nombreuses expérimentations artistiques.

La séparation image/son/musique devient alors une séparation théorique puisque le même programme peut être à l’origine d’effets de surface totalement différents ou enchevêtrés.

 

L’art numérique, instrument de langage dans la société

En s’appuyant sur la vision de Norbert Hilaire (l’art numérique comme instrument du langage dans la société), l’image est perçue en tant qu’objet, oeuvre, mais aussi – et surtout – en tant que support de message. Chacun reconstruit un sens lorsqu’on la voit, par la biais d’un triptyque énonciateur-média-récepteur. Les arts plastiques constituent un support de communication par excellence, car ils sont porteurs d’un message qui passe par des symboles, signes, images, indices, figures, en somme par une richesse idéographiques qui permet à l’homme de faire transiter son message et de capter l’attention et de construire un nouveau rapport avec la musique en somme.

Tags:
Chloé Magdelaine

Électrisée par les nouveaux médias et la musique visuelle plutôt que par les primitifs flamands.

  • 1

Vous aimerez aussi

X